Calla Bryn Sturgis dans La Tour Sombre

Version originale Calla Bryn Sturgis
Autres noms Calla Bryn Sturgis,
Type lieux
Apparitions et/ou citations 

Ville fermière où Roland Deschain et son ka-tet affrontent les Loups

Calla Bryn Sturgis est située approximativement au premier tiers du GRAND CROISSANT, dans la partie nord de LA CALLA. Il existe une ville sur cet emplacement depuis plus de mille ans, bien que, depuis six générations, ses habitants n'aient pas cessé de perdre la moitié de leurs enfants, raflés par les Loups en capes vertes de TONNEFOUDRE.

Dans le roman Les Loups de La Calla, ROLAND DE GILEAD et son tet parviennent à vaincre ces créatures monstrueuses. Au cours de la bataille finale de la ROUTE DE L'EST, où les cavaliers de Tonnefoudre sont vaincus, trois membres de la confrérie des SŒURS D'ORIZA combattent aux côtés des pistoleros.

Les habitants de Calla Bryn Sturgis montent des ânes ou des burros. Les hommes sont vêtus de pantalons blancs, de longues chemises colorées et de sombreros poussiéreux. Hommes comme femmes portent des godillots et des bottillonnes. On dénombre environ cent quarante hommes à La Calla, sans compter les CRANÉS et les vieillards. Certains de ces hommes sont des ouvriers agricoles célibataires. La population féminine est sans doute plus réduite encore. À l'époque où se déroule notre histoire, environ 99% des enfants prépubères se trouvent dans la ville.

Par moments, Calla Bryn Sturgis rappelle HAMBRY, ville qui sert de décor à Magie et Cristal, mais elle est aussi proche d'EAST STONEHAM, dans le MAINE, et même de SALEM'S LOT, également dans le Maine. Peut-être toutes ces villes ne sont-elles que des variantes d'une même bourgade, des versions existant à différents niveaux de la TOUR SOMBRE. L’accent que l'on entend à La Calla est lui aussi un doux mélange. On y retrouve presque des sonorités écossaises dans certains mots, tandis que d'autres évoquent plus le dialecte nordiste du Maine.

Contactez-nous pour nous aider à compléter cette section !

Publié le Lundi 08 mai 2017 par Mélitine Bouriot
Modifié le Mardi 02 mars 2021 à 17h54